FAQ : Les lésions cérébrales


Coeur FAQ : Quelques réponses pour vous éclairer sur les lésions cérébrales

Nous avons réuni pour vous les questions les plus récurrentes auxquelles nous avons affaire chaque jour.
De quoi vous éclairer et vous aider à mieux comprendre les lésions cérébrales.

Qu'appelle-t-on "lésion cérébrale" ?

Il s’agit de la destruction partielle ou précoce des cellules du cerveau.

Quelles sont les causes d'une lésion cérébrale ?

Elles résultent d'atteintes au cerveau survenues :

  • Pendant la grossesse : anomalies chromosomiques, agent infectieux, atteinte encéphalite...
  • Soit à la naissance : par manque d'oxygène pendant l'accouchement, naissance prématurée avec complications respiratoires, convulsions...
  • Pendant la petite enfance et après : traumatisme crânien, noyade, méningo-encéphalite (inflammation des méninges et de l'encéphale)...

Quels sont les symptômes ?

Souvent ils se traduisent par des retards dans le développement moteur (tenue de la tête, tenir assis, debout...) mais aussi par la raideur des membres (spasticité), une main qui reste fermée ou recroquevillée...

Les troubles de l'élocution, du langage ou de la déglutition, de la vision ou de l'audition peuvent aussi être des signes de lésions cérébrales.

Il peut s'agir d'un léger boitement aussi bien que de quadriplégie (paralysie des 4 membres).
Entre les deux extrêmes, tous les intermédiaires sont possibles.

Quelles sont les conséquences ?

Les dommages non héréditaires et non dégénératifs sont responsables de déficiences motrices mais aussi intellectuelles.

Quel traitement existe-t-il ?

Il n'existe pas de traitement mais des méthodes de rééducation ou d'apprentissage.
Même si un traitement médicamenteux est souvent nécessaire, l'enfant lésé cérébral peut bénéficier de techniques pour améliorer ou développer ses capacités motrices et/ou intellectuelles.

Quelles méthodes pour le handicap ?

L'enfant lésé cérébral peut suivre plusieurs méthodes. La liste n'est pas exhaustive, en voici quelques unes :

  • L'ABR, redonne un tonus central pour que les membres inférieurs et supérieurs puissent mieux se mouvoir et permettre une meilleure coordination.
  • Le BIOFEEDBACK est pratiqué à l’aide d’un logiciel très sophistiqué qui évalue les mouvements. Il permet une prise de conscience visuelle du travail du muscle. Ainsi le muscle sollicité envoie un message au cerveau qui répond en le faisant travailler.
  • L’ABA ; considéré comme traitement de choix pour les enfants atteints de troubles envahissants du développement (autisme). Il a pour objectif la modification du comportement par la manipulation de l’environnement. Un ensemble de procédure est défini afin de permettre à l’enfant, notamment, d’acquérir des comportements qui l’amèneront à une meilleure adaptation sociale.
  • Le NEUROFEEDBACK aide le cerveau à se réorganiser de lui-même.

Pour plus d'informations, nous vous invitons à cliquer ici et accéder à de nombreuses méthodes avec plus de détails.

Où, Quand, Comment ?

Pour être efficace, le pratique de certaines méthodes est quotidienne (ABA, ABR...) Toutefois quelques unes nécessitent des sessions à l’étranger car elles ne sont pas encore établies en France. Le coût total (déplacements, hébergement, soins adaptés...) peut atteindre plusieurs milliers d’euros par an et par enfant. Pour faire face à la lourde charge financière, la plupart des familles créent leur propre association.